A toi.

Publié le par Nautix

Je suis désolé que tu aies appris ce changement de point de vue de cette manière. Il est vrai que tu mérites une plus grande attention que les autres malgré tout. En fait, ça fait 3 ans que je n'y crois plus. Mais comme je me suis précipité à le dire, il m'est impossible de dire que je ne crois pas en Dieu. En fait, je ne crois pas au Dieu des religions. Mon problème ne réside pas dans la création du monde (de quelle manière qu'il soit arrivé), mais j'ai un sérieux problème avec le principe de religion.
Pourquoi j'ai changé d'avis? Simplement parce que je n'ai pas besoin d'aller à la messe, de chanter, de suivre un rituel pour aimer mon prochain et pour vouloir le bien dans le monde. Dit comme ça, tu peux penser que ces pensées font partie d'une crise d'adulterie, que je réfute les contraintes, que je suis devenu anarchiste. Non non, rien de tout ça, je trouve seulement que c'est dommage de devoir se perdre dans la Bible ou le Coran pour aimer.
En tout cas, je ne pense pas que ceux qui croient en une religion (ou devrais-je dire qui adhère à une pensée religieuse commune) sont des abrutis. Je pense simplement que c'est pour se rassembler et ne pas être seul dans cet élan d'amour. Doit-on comprendre ça comme la peur de se retrouver seul? Je ne sais pas, je ne pense pas. En tout cas, la religion, aussi dogmatique soit-elle, je ne lui crache pas dessus, car finalement, quoi de mieux que le bonheur de chacun? Si on aime se rassembler pour une célébration. J'aime dire qu'à ce titre, ma messe c'est le repas de famille, c'est la fête entre copains, c'est la rencontre sportive, c'est le groupe de lecture, c'est le club de philatéliste; toutes ces païenneries qui forment l'humanité, qui dessinent les contours de la vie de tous les jours. Pourquoi ritualiser l'amour alors que nous pouvons le vivre tous les jours? Rien de libertain dans ce disours humaniste.
Voilà pourquoi je n'ai plus besoin de la religion. Je crois avoir donner plus de maturité à mon discours créer il y a 3 ans, né dans mes cours de philo en terminale, né de mes rencontres, né de débats interminables.
Si les gens veulent se rassembler ensemble pour fêter l'amour, soit, mais je ne veux pas adhérer à d'autres choses, à ces croyances qui dépassent l'entendement, des choses qui datent d'il y a 2 milles ans.
En tout cas je ne regrette pas de pouvoir te compter parmi les gens que j'aime, quoiqu'il arrive; même si au départ, c'est la religion qui nous a rapproché.

Publié dans Osef

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article