time to cry

Publié le par Matt Gash

pas le temps de s'acclimater, juste le temps de se préparer.
pas le temps de s'éclater, juste le temps d's'reposer.
pas le temps de déprimer, juste le temps d'vous oublier.

demain, je repars, ça fait une plombe que je vous ai pas vu, j'ai eu des nouvelles de certains d'entre vous, mais silence radio pour d'autres...
l'année prochaine, on aura du mal à se voir tous, et de se voir souvent... les vacances auraient pu être le moment où on se serait vu tous les jours... mais il en est différent, et je dois penser à autre chose qu'à vous, pour pouvoir prendre le temps de vivre, et ne pas sombrer dans la spirale infernale de mes sentiments...
bien sûr qu'il m'arrive de penser à vous, mais quand ça arrive, ça me rend mal, car je sais que ce qu'on a vécu, c'est du passé, et que les choses qu'on vivra dans l'avenir, seront différentes des évênements antérieurs, je sais aussi que la fréquence de nos rencontres va brutalement diminuer, c'est pour ça que quand je pense à vous, je m'adonne à diverses tâches d'oubli instantanné, et je me concentre sur le moment présent, sur le paysage qui m'entoure... mon esprit vagabonde, attrape des pensées volées et vit des moments furtifs gravés en mémoire. ces couchers de soleil sur Bananec m'ont parfois fait penser à vous, mais ces couleurs magnifiques me montraient un avenir heureux, sans querelles ni chagrins, où nos âmes se rencontrent pour des moments à n'en plus finir. Des instants volés pré-nocturnes qui font rêver, et s'évader...
j'ai rencontré des gens, des gens biens, des gens moins biens, mais parmi eux, tous ont une qualité qui les rassemblent autour de moi, c'est leur sympatie facile.
il est l'heure, l'heure de plier bagage, de m'en aller pour cette côte Ouest qui m'aura accueillie pendant près d'un mois durant. je m'y suis créé des souvenirs, ai fait des rencontres, et me suis forcé de ne plus penser... l'esprit fait parfois défaut, et les larmes remplacent trop vite un souvenir, VOUS n'êtes pas qu'un souvenir, EUX le sont.

Au plaisir de vous r'voir et de ne penser à vous qu'en temps voulu, pas pour déprimer, juste pour se marrer, et ensemble oublier toutes ces années passées...

Matt

Publié dans Osef

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article