Questions!

Publié le par Matt Gash


Jamais savoir ce qu'on veut...

a, je parle de moi... c'est marrant ça se voit tout de suite!
ça va pas être super passionant, mais j'ai envie/besoin d'écrire ce soir.
J'ai juste envie de te dire: 'Ah ouais? le chiffre 7 te porte malheur? et ba moi c'est le 2!' on a tous eu dans notre vie un ami invisible à qui on parle de ses malheurs (ou alors je suis vraiment quelqu'un de cinglé?!!), enfin plus clairement, c'était de la méditation interposée, ou alors juste une réflexion accompagnée mais tout seul, bref comme dirait l'autre 'jme comprends!' En fait, c'est un peu ce que je fais en écrivant toutes les conneries que je publie sur ce blog personnel, je parle tout seul. (c'est sûr que vu la portée de ce site, c'est pas vraiment étonnant...) enfin tout ça ne m'empêche pas d'écrire puisque c'est un besoin/envie.

Je disais donc que je ne sais jamais ce que je veux... ouais, je suis maintenant effrayé. aller savoir pourquoi, je suis le seul à pouvoir me comprendre. Mais je ne crois pas que mon problème réside dans mon incapacité à savoir ce que je veux, mais plutôt à des problèmes inexistants créés de toutes pièces pour échapper à l'inconnu(e...).

Je crois vraiment que je me perds ce soir... c'est pas vraiment de ça que je voulais parler mais juste comprendre pourquoi les choses vont telles qu'elles vont...
Raa, pas mal comme problème! et je crois que je touche un problème (encore une fois) universel!

Pourquoi est-ce que ma journée c'est passée comme ça et puis pas autrement? Pourquoi est-ce que je n'arrive pas à me débrouiller pour voir mes potes et tous les gens que j'apprécie et que j'ai appris à connaître tout seul? Pourquoi j'ai passé ma journée avec des gens que je connais, mais qui sont tout d'abord des amis de mon frère?

Un tas de question qui illustre le problème(pas superbement, mais au moins ça fait comprendre); puisque, au final j'ai passé une bonne journée, mais j'aurais pu m'adonner à d'autres choses qui me permettraient d'arriver à un but précis
c'est sûr, ça aurait peut-être été bien, mais mes fins sont toujours aussi difficiles et complexes à atteindre. Soit, il faut toujours payer le prix fort pour acquérir une petite dose de belle-vie!
Mais en faisant la part des choses, une dose minime de belle-vie chaque jour ne vaut-elle pas mieux que le maxi-bonheur recherché de tous?
(en ce qui concerne ma finalité, je ne crois pas, je préfèrerai tout de même réussir plutôt que de passer pleins de journées sympatosches...)


(la photo c'est simplement mon fond d'écran du moment...)

Publié dans Osef

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article